DÉSARTICULÉE(S)

8 AVR > 11 AVR


MERCREDI AU SAMEDI | 19H00


À PARTIR DE 10 ANS
THÉÂTRE
1H10


“Le silence, c’est la mort, et toi, si tu te tais, tu meurs et si tu parles, tu meurs. Alors dis et meurs !”
Tahar Djaout, assassiné en 1993, à Alger.


Adoptée en France à l’âge de deux ans, Wassila a grandi dans l’ignorance totale de l’histoire de ses parents biologiques. Alors qu’elle cherche des réponses à ses questions, elle se voit remettre un journal dans lequel sa mère biologique Yamina raconte les années qui ont précédé sa naissance. Ces années (entre 1992 et 1997) correspondent à la guerre civile qui a profondément meurtri la population algérienne. Mais il faudra à Wassila du temps et du courage avant de dépasser toutes les barrières mentales qu’elle a dressées pour se protéger de la vérité sur son hérédité et d’enfin ouvrir et lire le journal.


Jamila Bensaci porte sur scène la voix d’une jeune française marquée sans le savoir par les événements de la décennie noire, et celle d’une algérienne, témoin direct de ces événements. Deux monologues et deux temporalités différentes se chevauchent. La fiction prend en charge la polyphonie d’un récit douloureux et d’une histoire complexe.


Texte et mise en scène de Jamila Bensaci
Regard extérieur Cécile Ghrenassia
Avec Jamila Bensaci
Créateur lumière et montage video Zachary Beauvarlet et Selena Fontaine
Produit par la Compagnie Le Cercle des Espérances


1. Evénements
2. Tarification
3. Paiement